Affaire Kohler : l’accusé a la confiance de Macron

Alexis Kohler, Secrétaire général de l’Elysée, est actuellement dans le collimateur d’une enquête. Il est accusé de conflit d’intérêts dans une signature de contrat de travail dont les débuts remontent à 2010. En réaction aux révélations de Médiapart qui a rendu public cette affaire, le porte-parole de la Présidence a fait entendre que Emmanuel Macron continue de faire confiance à son Secrétaire général.

Kohler a la confiance de Macron

Elysée-gouvernement macronSelon Benjamin Griveaux, porte-parole de l’Elysée, rien n’est encore en mesure de pousser le Secrétaire général de l’Elysée à quitter ses fonctions. Selon les termes de Griveaux : « à ce stade, il n’y a évidemment aucune raison que le Secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, soit d’une quelconque manière empêché dans la tâche qui est la sienne (…). Il s’agit d’une tâche importante auprès du Président de la république qui lui conserve évidemment toute sa confiance. » Cette information a été rendue publique suite au conseil des ministres de retour de congé du gouvernement.

Accusé de conflit d’intérêt

Alexis Kohler, actuellement Secrétaire général de l’Elysée, est accusé de conflit d’intérêts. En effet, en date du 6 août, Mediapart avait rendu public une série de documents qui prouveraient que l’homme aurait profité de sa position au sein du conseil de surveillance du Port du Havre pour faire signer des contrats de travail en faveur de MSC (Mediterranean Shipping Company), une société d’origine italo-suisse dont une filiale française est gérée par certains de ses cousins côté maternelle. Kohler a siégé à ce conseil de 2010 à 2012 et les faits qui lui sont reprochés couvrent la première année de sa mandature.

Selon Mediapart, « les procès-verbaux du conseil de GPMH ne laissent aucun doute : Alexis Kohler ne s’est jamais déporté quand MSC était concerné. Il a participé à toutes les délibérations, y compris celles concernant l’armateur italo-suisse. Une fois au moins il a même voté une disposition, mettant en jeu de l’argent public, favorable à MSC ». La même source accuse aussi Alexis Kohler du même chef d’accusation dans une autre affaire. Selon le journal, en 2016, Kohler devenant directeur financier de STX France, y aurait utilisé le même stratagème. Il aurait profité de sa position au conseil d’administration pour favoriser des signatures de contrats pour MSC.

Suite à ces allégations, Anticor, l’Agence de lutte contre la corruption, avait déposé des plaintes pour motif de « prise illégale d’intérêt » et « trafic d’influence » contre Alexis Kohler.

Crédit photos :
By Leurent.t [CC BY-SA 4.0 ], from Wikimedia Commons
By Remi Mathis [CC BY-SA 3.0 ], from Wikimedia Commons

About Rédac PostInfo

Rédac PostInfo

Check Also

armes françaises

Des armes françaises serviraient à tuer des civils yéménites

Depuis plusieurs mois, la polémique enfle autour de la vente d’armes françaises à l’Arabie Saoudite. …

Laisser un commentaire