« High life », une sortie cinéma ratée ?

Une des sorties au cinéma de cette semaine, qui aurait pu vraiment retenir l’attention est High Life. Un effort qui mérite qu’on s’y intéresse. Le film est une science-fiction qui nous emmène dans l’espace avec à bord d’un appareil stellaire conduit par un équipage pour le moins atypique.

Le synopsis

Dans High Life, l’équipe de production nous emmène dans un futur qui semble si proche et à la fois si lointain. Les terriens, en quête d’une autre planète viable, comme c’est désespérément le cas avec Mars aujourd’hui, ont trouvé une astuce sujette à controverse. Ils ont pris la décision d’envoyer dans l’espace des condamnés à mort en lieu et place des astronautes. Il s’agit donc de leur faire en quelque sorte payer leur tribu à une société envers laquelle ils sont redevables. Pour qui a suivi le film, l’intrigue s’arrête là, mais pour nous, ce n’est que le début d’une critique bien fournie.

Des personnages qui ne retiennent pas l’attention

Déjà, il faut faire remarquer que High Life ne satisfait pas au niveau du casting. En effet, les personnages choisis pour représenter des condamnés à mort dans un futur où la vie semble de plus en plus difficile, ne correspondent pas véritablement au profil. On a plus l’impression d’être en présence d’un regroupement de petits bourgeois perdus dans un monde qui ne les reconnaît pas.

En outre, quand bien même on aurait pu accepter la présence de personnages fébriles comme c’est souvent le cas dans les prisons où il faudra que ces derniers soient protégés par d’autres taulards, le mal dominant, tant par la carrure que par le regard manque dans ce pseudo univers carcéral. Un scenario en somme, sous-exploité.

De la même, manière, les scènes du type sexuel qui s’y déroulent ne font que nous balancer à la figure l’instinct grégaire des hommes, enclins à faire ce qu’ils se refusaient toute leur vie une fois au pied de la mort. Il n’y a pas de suite véritable dans le scénario, sans compter la venue d’un bébé dans un univers aussi hostile que l’espace et au sein d’un troupeau de personnes considérées comme dangereuses et qui, pourtant, n’en ont aucunement l’air.

Les autres sorties de la semaine

En dehors de cette sortie ratée pour High Life, d’autres films sont parus au cours de la semaine. On a par exemple : Un Homme Pressé, Kursk, Un Amour Impossible, Sale temps à l’Hôtel El Royale, Crazy Riche Asians, Heureux comme Lazzaro, Samouni Road ou encore The Spy Gone North.

About Rédac PostInfo

Rédac PostInfo

Check Also

Un gilet jaune privilégié qui pose question

Etre payé 2 600 euros par mois sans travailler. Vous prenez ?

Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, un fonctionnaire répondant au nom de Jean-François …

Laisser un commentaire