Les meetings de la présidentielle : scène de spectacle politique

Tous les cinq ans s’ouvre la saison des meetings de la campagne présidentielle. Les français ont vu défiler les candidats à l’élection dans toutes les grandes salles de spectacle de France. Poussées par la compétition politique et la course aux sondages, les équipes de communication des partis redoublent d’inventivité pour faire de ces événements de véritables shows politiques.

Les meetings : quand la politique fait de l’événementiel

A l’ère des réseaux sociaux et des chaînes d’info en continu, les campagnes présidentielles se gagnent notamment grâce aux « punchlines » qui seront reprises par les internautes et les médias.

Ces petites phrases qui permettent de résumer avec du style une idée politique sont particulièrement adaptée aux meetings. Pour s’assurer de la reprise de leurs messages, les équipes des candidats sont mis à l’épreuve pour organiser les événements.

Les défis sont de taille : à chaque meeting, c’est une salle à meubler et une scène à monter. A Marseille par exemple, les 14 000 m² d’un hangar ont été aménagés en quelques heures pour accueillir le candidat Macron. Décoration, sièges pour 5000 personnes, sonorisation, vidéoprojecteur, rien n’est laissé au hasard.

Un budget conséquent

D’un candidat à l’autre les coûts des événements peuvent varier de 1 à 20. Un meeting de Nicolas Dupont-Aignan coûte en moyenne 8 000 euros contre 170 000 euros pour le Parti Socialiste.

Les grands gagnants de ces événements après les candidats eux-mêmes sont les entreprises de l’événementiel. Une grande partie du budget est dédié aux solutions techniques. Cette période est particulièrement dense pour les professionnels du spectacle. L’activité ne faiblit pas pour les installateurs de scène et de matériel de vidéoprojection, les entreprises de sécurité ou les prestataires de location de sono. Le Zénith accueillera trois événements politiques.

Des meetings innovants

Meetings et innovationLes meetings politiques sont également des espaces d’innovation. Les nouvelles technologies sont facilement adoptées par les équipe de communication de candidats pour se démarquer des concurrents.

Les réseaux sociaux et leurs nouvelles fonctionnalités de « Live » tels que Facebook Live et Periscope auront été particulièrement utilisés pour leur capacité à atteindre une audience hors des salles des événements.  D’autres candidats ont exploité les applications de messagerie instantanée pour communiquer facilement avec des chauffeurs de salle disséminés dans le public afin de de favoriser les applaudissements aux temps forts.

Jean-Luc Mélenchon s’est notamment livré à l’exercice de l’innovation en montant sur scène simultanément dans 7 villes de France. Cette nouvelle forme de meeting a été rendue possible grâce à l’utilisation d’hologrammes.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on VKEmail this to someonePrint this page

About Céline L.

Passionnée par l'événementiel et l'actu. Pour la contacter c'est ici

Check Also

France 2 : une nouvelle version pour le 20 heures

Ce jeudi 31 août 2017, France 2 a effectué une bande annonce révélant une version …

Laisser un commentaire