Un secteur qui recrute en 2018 : le paramédical

Le secteur du paramédical connaît à l’heure actuelle une grosse pénurie de professionnels de la santé. C’est par conséquent un domaine d’avenir qui, de plus, recrute de manière récurrente. Passons en revue quelques professions qui seront, à n’en pas douter, sur le devant de la scène lors des années à venir.

Diététicien(ne)

Voici un métier qui est assurément dans l’ère du temps. Attention néanmoins de ne pas s’y méprendre : cette profession, au-delà de son côté très à la mode, demande de grandes connaissances théoriques et une formation rigoureuse.

Outre le fait de prescrire des régimes personnalisés, le diététicien doit savoir faire preuve de diplomatie et de pédagogie en étant à l’écoute des patients. Il est à même de répondre à de nombreuses questions et de conjuguer avec les inévitables paradoxes qui découlent parfois de l’alimentation. Le diététicien travaille la plupart du temps en milieu hospitalier mais il peut également ouvrir son propre cabinet. Cette profession peut être apprise, après un Bac S de préférence, en intégrant un BTS diététique sur une durée de deux ans.

Ergothérapeute

Il existe encore très peu de professionnels exerçant la profession d’ergothérapeute en France. Il s’agit indubitablement d’un métier d’avenir. Il consiste, en grande partie, à œuvrer pour améliorer la qualité de vie de personnes ayant perdu une certaine autonomie sur le plan physique. L’ergothérapeute assiste les patients à travers leur processus de rééducation et les conseille en fonction de la nature du contexte. C’est aussi lui qui les aide à reprendre confiance en leurs capacités physiques. La formation se prépare, après un Bac et sur concours, en trois ans et consiste en un diplôme d’État. L’ergothérapeute peut ensuite être amené à travailler au domicile des patients ou alors plus généralement en hôpital. Il s’agit d’une profession extrêmement variée qui demande non seulement des qualités humaines relativement développées mais également beaucoup de patience.

Opticien(ne)-lunetier(ière)

metier opticienL’opticien-lunetier est un professionnel aux multiples savoir-faire, capable aussi bien d’évaluer le potentiel visuel de ses clients que de conseiller ces derniers en leur vendant des produits adéquats, des produits indispensables à leur santé visuelle. Il sera également à même de concevoir des paires de lunettes, de déterminer et d’adapter les lentilles de contact en se basant sur des tests rigoureux. Il doit disposer à la fois de sérieuses aptitudes manuelles mais également d’un grand sens commercial et savoir mettre en valeur son magasin. Il possède les compétences techniques pour réaliser le montage des verres et son souci de l’esthétique lui permet d’affiner en permanence sa créativité. Avant de se lancer dans un BTS opticien-lunetier, il est vivement recommandé d’avoir obtenu un Bac scientifique ou alors d’avoir suivi une prépa ou une formation optique.

Prothésiste dentaire

Le prothésiste dentaire a pour mission de fabriquer des prothèses, en se basant sur les prescriptions du dentiste, afin de remplacer ou de réparer des dents. Ces prothèses peuvent être fixes ou mobiles et réalisées à partir de différents matériaux comme, outre le métal, des résines synthétiques ou de la céramique. Elles sont conçues à partir d’empreintes, puis d’une maquette en cire. Ensuite vient l’opération qui consiste à fabriquer le moule en plâtre puis à injecter le matériau choisi. De sérieuses aptitudes manuelles sont indispensables pour exercer cette profession qui demande de plus beaucoup de minutie et de patience. Pour devenir prothésiste dentaire, on pourra passer par un Bac Pro prothésiste dentaire, pendant trois ans et compléter sa formation par un BTS prothésiste dentaire sur une durée de deux ans.

Aide-soignant(e)

metier paramédicalFace au vieillissement toujours plus conséquent de la population, le métier d’aide-soignant fait partie des professions d’avenir dans le domaine de la santé. Son rôle est d’assister les infirmiers en milieu hospitalier mais l’aide-soignant peut également être appelé à travailler au domicile des patients ou en maison de retraite. Son souci premier est d’assurer le confort des malades en les assistant, tant le plan physique que psychologique.

L’aide-soignant doit savoir faire preuve de beaucoup de disponibilité et être en permanence à l’écoute des patients. Il doit posséder une excellente constitution physique, notamment pour être à même de porter ou soutenir ces derniers.

Pour accéder à cette profession, il faut en préambule réussir un concours d’entrée pour intégrer une école d’aide-soignant(e), puis obtenir le diplôme final, obligatoire pour exercer. Le concours ne peut se préparer qu’à partir de l’âge de dix-sept ans. Il faut savoir qu’un aide-soignant diplômé trouve son premier emploi dans le 80% des cas en moins d’un mois, après l’obtention de sa qualification.

En guise de conclusion, on pourra avoir la certitude que le secteur du paramédical est un domaine d’avenir sur le plan professionnel. En effet, il sera amené à recruter un nombre toujours plus conséquent de professionnels compétents et qualifiés, au cœur d’une grande diversification de métiers, exigeants mais passionnants.

About Victoire R.

Avatar
Parcourt le monde à la recherche des plus belles destinations, pour nous en parler ensuite. L'une de nos spécialistes voyages.Pour la contacter c'est ici

Check Also

armes françaises

Des armes françaises serviraient à tuer des civils yéménites

Depuis plusieurs mois, la polémique enfle autour de la vente d’armes françaises à l’Arabie Saoudite. …

Laisser un commentaire