Six passagers clandestins retrouvés à l’arrière d’un camion

Ils auraient embarqué aux frontières de l’Italie avec la France. Au nombre de six à l’arrière d’un poids lourd, le chauffeur ignorait qu’il transportait une telle cargaison. Une histoire qui en rappelle une autre qui a eu lieu à Nîmes dans la même semaine.

Alerté par des bruits

PoliceLe véhicule venait de la frontière italienne, plus précisément de Vintimille. Il avait déjà parcouru une distance de 500 km et était dans le Tarn, non loin de Mazamet. Jusque-là, le conducteur semblait totalement ignorer qu’il avait à bord de son véhicule des passagers clandestins. Selon son témoignage, ce serait des bruits inhabituels qui ont attiré son attention. Il a donc fait le choix de garer le véhicule. C’est alors qu’il fit la découverte. Consterné, il fit aussitôt appel à la gendarmerie.

Une fois sur les lieux, les forces de l’ordre ont procédé à l’ouverture du camion et ont découvert à l’intérieur, six personnes, tous des africains. Ils proviendraient d’Erythrée, du Mali de la Gambie et du Sénégal. Selon les hypothèses, ils seraient entrés dans le camion à la frontière avec l’Italie. Pour le moment, ils ont été confiés au centre de rétention de Cornebarrieu, à proximité de Toulouse.

Un fait similaire à Nîmes

Bien avant cette découverte pour le moins insolite, un fait presque identique s’était produit à Nîmes. En effet, ici, sur le moment, il n’a pas été établi si le chauffeur du camion avait conscience ou non de transporter à bord de son véhicule des clandestins, dans la mesure où il n’a pas été trouvé près de son véhicule. Ce sont des passants qui, ayant entendu des cris d’appel au secours provenant du véhicule, ont alerté les policiers. Il s’avérait que les passagers clandestins, ici aussi au nombre de six, suffoquaient à l’intérieur du poids lourd. Ils étaient entassés au milieu des marchandises que transportait le véhicule. Ils ont été secourus de justesse.

Dans le même contexte, la gendarmerie maritime du Sri-Lanka a secouru des passagers clandestins au large de la réunion. Ceux-ci ont été identifiés comme des demandeurs d’asile et ont été pris en charge. Leur embarcation, un bateau de fortune, avait été identifié dans la nuit par les gendarmes qui leur ont évité le pire. Le flux migratoire des émigrés clandestin continue de grossir et Angela Merkel est sur le point de passer un accord avec les pays de l’Afrique du Nord pour en réduire le nombre.

About Rédac PostInfo

Rédac PostInfo

Check Also

armes françaises

Des armes françaises serviraient à tuer des civils yéménites

Depuis plusieurs mois, la polémique enfle autour de la vente d’armes françaises à l’Arabie Saoudite. …

Laisser un commentaire