Rowan Atkinson revient dans « Johnny English contre-attaque »

Absent des écrans depuis 2011, Johnny English, l’agent des services secrets anglais interprété par Rowan Atkinson, revient pour sauver sa patrie. En effet, l’agence a été victime d’un piratage informatique qui a révélé les véritables identités des agents secrets sous couverture. C’est donc pour débusquer l’auteur de cet acte ignoble que l’agent le plus hilarant sort de sa retraite.

Pas promis au succès

Des bonus et des points à retirer à ce troisième numéro des aventures de Johnny English. On retrouve dans ce film, un agent en déphasage avec les nouvelles technologies, comme la réalité virtuelle. Il est certain que Johnny English reste une drôle de parodie du célèbre James Bond, mais il n’en demeure pas moins que pour celui qui est resté dans l’ombre pendant tout ce temps, le contact avec certaines innovations ne pouvait pas bien se passer. De plus, il ne faut pas oublier que le célèbre agent est avant tout doté d’un sens inouï autant pour déclencher des catastrophes que pour résoudre des enquêtes.

Mais d’un autre point de vue, que Johnny English contre-attaque n’apporte rien de nouveau. Le personnage reste fidèle à ses frasques, mais pour ce qui est du scénario, il n’apporte pas l’originalité qui aurait permis de voir un peu plus au-delà des bêtises incompréhensibles du Johnny English que nous connaissons déjà. On s’y attendait donc. Même si Johnny English y trouve une petite concurrence face à une version féminine de lui-même, le film n’a pas beaucoup de chance de véritablement crever les écrans.

Les autres sorties de la semaine

Venom raconte l’histoire d’un journaliste dont le corps a été assiégé par un symbiote. Le personnage deviendra par la suite le protecteur de létal Venom.

Girl est l’histoire d’un rêve qui prend une toute autre forme, à défaut de dire qu’il s’est brisé. Lara, une fille de 15 ans rêvant de devenir danseuse, commence par pratiquer. Mais le drame commence quand elle se rend compte qu’en fait… elle est un garçon.

Calveston est un classique du cinéma américain. Ben Foster, dans le rôle du personnage principal, Roy, échappe à un guet-apens puis prend la fuite avec une prostituée. Une cavale dont la fin reste imprévisible.

RBG est l’histoire de Ruth Bader Ginsburg, une femme qui, durant sa carrière, a brigué des postes importants. Elle est devenue Juge à la Cour Suprême des Etats-Unis d’Amérique. Une biographie intéressante et qui pourrait inspirer plusieurs autres femmes.

Parmi plusieurs autres parutions, il y a : Domingo, le Rat scélérat, l’Amour fou, Voyez comme on danse et Di li li à Paris.

About Rédac PostInfo

Rédac PostInfo

Check Also

Burj-al-arab- voyage d'urgence à Dubaï

Voyage d’urgence à Dubaï : comment gagner du temps ?

Lorsque vous avez un voyage à effectuer, le consulat impose en règle générale un délai …

Laisser un commentaire