Études : Stress et sommeil, ce cercle vicieux

Des chercheurs issus de Penn State, l’Université d’État de Pennsylvanie (États-Unis), se sont récemment penchés sur la problématique du sommeil.

Ces médecins-chercheurs rattachés au Département de Santé bio-comportementale, ont entrepris de mener de front deux études ayant pour thématique principale la qualité de nos nuits. Comme beaucoup avant eux, ces derniers ont émis l’hypothèse de l’existence d’un lien de cause à effet entre stress et qualité du sommeil.

Voyons ensemble ce qu’il en a résulté.

Stress = mauvais sommeil

Études: Stress et sommeil, ce cercle vicieuxLa première étude s’est portée sur 102 employés du secteur informatique. Ces derniers ont été soumis à de nombreux entretiens, 1.600 au total. À l’issue de ces entrevues, une nette tendance a fini par se dégager.

Les chercheurs ont en effet relevé que les employés présentant de nombreuses interruptions de sommeil et des difficultés d’endormissement étaient régulièrement en proie à des tensions familiales et professionnelles. Il s’est également avéré que ces derniers éprouvaient le sentiment de ne pas suffisamment consacrer de temps à leur famille.

Leurs nuits courtes et entrecoupées, loin d’être sans conséquence, engendraient dès le lendemain matin un stress ne participant pas à rétablir les problèmes précédemment évoqués. Au contraire, ce stress constituait bien souvent le point de départ d’une réaction en chaîne visant à produire du stress lui-même engendré par le stress. Les résultats de cette étude ont été publiés sur le site du très célèbre Journal of Sleep Research.

Bonne nuit = état d’esprit positif

La seconde étude a pris le parti d’analyser 1.900 entretiens eux aussi réalisés auprès d’employés du secteur informatique mais également auprès de travailleurs actifs dans le domaine de la garde d’enfants.

De cette dernière est ressortie l’idée qu’une bonne nuit de sommeil participait au développement d’un état d’esprit positif permettant d’éviter conflits et autres facteurs de stress. Le détail de cette étude est visible sur le site internet Annals of Behavior Medecine.

Orfeu Buxton, meneur de ces deux recherches affirme que « le sommeil joue un rôle central dans nos vies quotidiennes » et va jusqu’à dire que ce dernier est « une puissante source de résilience lors de périodes compliquées ».

Parvenir à gérer ce stress serait donc la clé d’un sommeil de qualité et inversement.

Notons que divers autres facteurs peuvent également être tenus comme responsables de la piètre qualité de nos nuits. À ce propos, il est important de savoir qu’un matelas n’est pas éternel, sa durée de vie oscillant entre 10 et 15 ans. Passé ce délai, il est fortement recommandé d’acheter un nouveau matelas sans quoi des maux de dos devraient pointer le bout de leur nez. Les repas trop lourds ingurgités juste avant de vous glisser confortablement dans votre lit sont également à proscrire, tout comme les activités trop stimulantes.

Nous voilà prévenus…

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on VKEmail this to someonePrint this page

About Sophie L.

Sophie est l'une de nos meilleures spécialistes Actu. Toujours à l'affût d'une news susceptible d'intéresser nos lecteurs. Pour la contacter c'est ici

Check Also

Fontaine à eau

L’intérêt d’une fontaine à eau en entreprise

L’importance de l’hydratation pour le corps humain Comme chacun le sait, boire de l’eau est …

Laisser un commentaire