What You Gonna Do When the World’s on Fire ?

En sélection officielle à la Mostra de Venise 2018, What You Gonna Do When the World’s on Fire s’illustre comme un film documentaire politique et activiste. Il a d’ores et déjà remporté 3 récompenses dont le Grand prix du jury, le prix du meilleur documentaire et l’Astor du meilleur réalisateur à 3 festivals différents. Cela dénote de tout son intérêt médiatique, alors même que sa sortie en France est prévue pour le 5 décembre.

What You Gonna Do When the World’s on Fire : Un film engagé

Toutes les scènes sont en blanc et noir. Simple choix technique ou volonté manifeste du réalisateur et photographe Robert Minervini ? Il faut aller à la découverte de ce film documentaire pour comprendre. What You Gonna Do When the World’s on Fire est un film qui revient sur l’une des plus grandes tragédies de notre époque : le racisme.

Eté 2017, l’Amérique du sud est secouée par des vagues de meurtres de jeunes noirs par la police. Charleston, Saint-Louis, Cleveland, Baltimore, les affaires s’enchaînent et se ressemblent. Lorsque la violence est perpétrée par les personnes censées être des garants de l’ordre et de la justice, ça vire à émeute.

Après la tempête médiatique et les manifestations, que reste-t-il d’une communauté afro-américaine profondément blessée dans son amour-propre ? C’est ce parcours du combattant, à une époque qui remet plus que jamais sur la table la question du racisme, que Robert Minervini résume en blanc et noir, comme pour rétablir, ne serait-ce que virtuellement, l’équilibre des races.

Les autres sorties de la semaine

Cette semaine, la tendance est clairement au documentaire, à la comédie et au drame. Prévu pour le 5 décembre, Le Sous-bois des insensés, une traversée avec Jean Oury est un documentaire dans lequel Jean Oury, un psychologue émérite se raconte.

Le documentaire Champ de bataille fait le portrait d’une réalité peu connue, celle des pères et mères qui ont du mal à intégrer leurs rôles de parents et qui se voient obligés de s’en référer au centre parental.

Lorsque des adultes, jugées inadaptés, sont obligés de retourner sur les bancs du lycée, ça donne Back to school. Ce film est assurément l’une des meilleures comédies de la semaine.

Pig est une comédie iranienne qui met en scène la quête inlassable d’un réalisateur iranien étrangement épargné par un tueur en série de cinéastes.

Le soupçon de drame est apporté par Assassination Nation, un thriller palpitant qui suit le combat de 4 jeunes filles, accros aux selfies, contre un piratage de données personnelles à grande échelle.

Parmi les autres sorties marquantes de la semaine, on retrouve « Ma mère est folle », « Les Confins du monde », « Marche ou crève », « Nuit de la Glisse » ou encore « Demain toujours ».

About Rédac PostInfo

Rédac PostInfo

Check Also

Un gilet jaune privilégié qui pose question

Etre payé 2 600 euros par mois sans travailler. Vous prenez ?

Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, un fonctionnaire répondant au nom de Jean-François …

Laisser un commentaire