Bénin : enlèvement de 9 marins au large du port de Cotonou

Alors que 9 marins attendaient en rade du port de Cotonou, capitale économique du Bénin, le 2 novembre 2019, ils ont été enlevés par des présumés pirates. L’incident a été rendu public dans un communiqué des autorités portuaires dès lendemain des faits. Selon les dernières informations rapportées, il s’agirait de marins exclusivement philippins.

Une enquête déjà ouverte

Le 3 novembre au matin, les autorités portuaires de Cotonou ont annoncé l’enlèvement de 9 marins, le samedi matin, à travers un acte de piraterie dans la zone de la rade du port de Cotonou. Cette annonce a été confirmée par une compagnie maritime norvégienne.

Les 9 marins étaient tous à bord du navire Bonita qui avait jusqu’alors à sa tête un armateur et un pavillon dont la nationalité reste inconnue jusque-là. La compagnie norvégienne a tenu à garder secrète les identités des 9 marins. Le navire transportait une cargaison de gypse, un minéral servant d’engrais et qui devait être livré au Bénin.

Le navire ayant amarré au large des côtes béninoises, l’attaque a eu lieu à environ 9 miles de la passe d’entrée du port. Elle s’est soldée par l’enlèvement du commandant du navire ainsi que de 8 membres de l’équipage.

Les autorités du port de Cotonou n’ont pas manqué de préciser qu’une enquête a d’ores et déjà été ouverte et est en cours. Les membres de l’équipage restés à bord, sains et saufs, ont déjà été auditionnés.

Une zone maritime menacée par la piraterie en mer

Depuis quelques années déjà, de nombreux pirates mènent des activités de piraterie par la zone maritime dont dépend le Bénin. Il s’agit principalement de la région du Golfe de Guinée qui va du Cameroun jusqu’au Liberia.

Les cas d’attaques de bateaux se sont relativement multipliés. Ces attaques se concentrent essentiellement le long de la côte nigériane d’où la majorité des pirates est originaire. La piraterie maritime dans la zone s’est accrue en raison du statut de producteurs de pétrole du Nigeria.

Par conséquent, la voie de transport maritime international, indispensable à la sous-région, est considérablement perturbée. Depuis le début de ce phénomène, c’est toute l’économie mondiale qui été fortement touchée.

Il y a encore quelques mois, plus précisément en août, 8 membres d’équipage d’un navire allemand avaient été enlevés au large des côtes camerounaises.

Enfin, deux jours seulement après l’attaque sur les côtes béninoises, quatre marins ont également été enlevés dans les eaux togolaises. Il s’agit cette fois d’un pétrolier grec, baptisé Elka Aristotle.

About Rédac PostInfo

Rédac PostInfo

Check Also

Abou Bakr al-Baghdadi

Présumée mort d’Abou Bakr al-Baghdadi, chef de l’organisation État islamique dans un raid aérien américain

Dans la nuit du samedi au dimanche, plusieurs médias américains ont annoncé la mort d’Abou …

Laisser un commentaire