Brooklyn Affairs, un film d’enquête à suivre !

Déjà sorti aux États-Unis, le thriller policier « Brooklyn Affairs » sera officiellement projeté en France ce 4 décembre grâce au distributeur Warner Bros France. De son titre original « Motherless Brooklyn », la production invite à une incursion dans la ville de New York des années 1950, à coup de révélations et de courses poursuites palpitantes.

Retour dans le Brooklyn des années 1950

1954, dans la ville de Brooklyn. Le détective privé Lionel Essrog se lance dans une enquête pour retrouver le meurtrier de son unique ami et mentor Frank Minna. Bien que souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette, il exploite les rares indices qu’il a pu avoir. Lionel Essrog ne se met aucune limite. Il sillonne les quartiers chics de Manhattan ainsi que les clubs de jazz de Harlem, en passant par les taudis de Brooklyn.

Grâce à son esprit criminel, il parvient à découvrir des secrets dont la divulgation risque de bouleverser la ville de New York tout entière. Le détective privé devra finalement affronter l’homme le plus puissant de la ville pour aboutir à ses fins et sauver l’honneur de son ami disparu.

Les autres sorties de la semaine

Au programme des sorties du 4 décembre en dehors de Brooklyn Affairs, on retrouve des productions aussi déroutantes les unes que les autres, en l’occurrence « La famille Adams », une animation présentant l’initiation d’un jeune garçon dans une famille riche et étrange du New Jersey.

« Kanal (They Loved Life) » raconte le combat de la résistance des Polonais de Varsovie de 1944 qui, encerclés par les Allemands, sont obligés de se réfugier dans les égouts. Dans « Made In Bangladesh », Rubaiyat Hossain revient sur les conditions de travail exécrables des travailleurs dans les usines de textiles et sur le combat de Shimu, une jeune fille de 23 ans pour que leurs droits soient respectés.

Cette semaine, on retrouve également de nombreux documentaires, notamment « Ceux qui nous restent Chronique d’un cinéma en lutte » qui raconte la lutte des salariés et des spectateurs du cinéma et « Souviens-toi de ton futur » qui retrace le parcours sur le chemin du pastoralisme d’un couple de créateurs de jardin. Guillaume Lavit d’Hautefort fait un portrait de la peintre française Ode Bertrand et de son œuvre dans « Ode Bertrand, lignée pour seul trait ».

Au nombre des autres sorties de la semaine, on compte également le western « Un homme nommé cheval », le documentaire concert « Stop Making Sense », le thriller « Le Diable en boîte » ou encore « It Must Be Heaven », une comédie d’Elia Suleiman.

About Rédac PostInfo

Rédac PostInfo