Immobilier à Dubaï : l’économie menacée par le boom du secteur

Avec le rythme effréné des projets du secteur immobilier à Dubaï, un déséquilibre s’est créé entre l’offre et la demande au point de menacer l’économie de la plus grande puissance des Émirats arabes unis. De nombreux entrepreneurs s’inquiètent de l’avenir de l’économie immobilière dubaïote et mettent en place, depuis quelques années déjà, des mesures urgentes pour ne pas assister à une catastrophe économique.

Une demande de moins en moins dynamique par rapport à l’offre

Les autorités dubaïotes ont clairement misé sur l’immobilier pour faire resplendir la ville à l’international. En seulement quelques années, Dubaï est devenue incontournable de la région du Golfe. Avec de nombreux records immobiliers, la ville attire de nouveaux touristes de toutes nationalités. Cela justifie l’affluence et l’accroissement du nombre de visa pour Dubaï pour Algérien délivré.

Malheureusement, il semblerait bien que Dubaï soit victime de son propre succès. Elle s’est, en effet, fait connaître par ses îles artificielles gigantesques ainsi que ses gratte-ciels qui défient toutes les lois de la gravité. Dubaï doit également sa réputation à ces terrains de golf dans le désert, son centre commercial, le plus grand au monde, ou encore au Burj Khalifa, la tour la plus haute au monde.

La ville Emiratie a attiré ces dernières années de nombreux investisseurs qui rêvaient de s’offrir l’une des superbes constructions. Cependant, l’engouement des premiers jours a considérablement baissé, ce qui a mis mal en point l’économie locale qui repose principalement sur l’immobilier. Apparemment, les projets immobiliers semblent se multiplier alors que la demande, elle, stagne.

La solution, geler l’offre

Le gel de l’offre dans le secteur de l’immobilier est la solution que préconise le PDG de la société immobilière Damac Properties, Hussain Sajwani. Selon lui, cette solution devrait être appliquée au moins sur 1 an voire 18 à 24 mois. Ce serait la seule alternative pour éviter le désastre.

Rappelons que Damac Properties est l’une des plus grandes sociétés dans le secteur de l’immobilier à Dubaï. Depuis environ 2 ans, la société a considérablement ralenti tous ces projets immobiliers et se concentre désormais essentiellement sur la vente des lots qu’elle possède déjà.

C’est la démarche de la plupart des grandes entreprises immobilières de Dubaï. Toutes à l’exception d’une seule dont l’activité est fortement pointée du doigt. La société Emaar properties, serait responsable, selon le PDG de Damas Properties, de la persistance du déséquilibre entre la demande et l’offre.

Elle alimenterait la crise en continuant à lancer de nombreux projets immobiliers de façon soutenue. Il faut rappeler que c’est la société immobilière qui s’est chargée de la construction du Dubaï Mall ainsi que de la tour Burj Khalifa.

About Rédac PostInfo

Rédac PostInfo

Check Also

Moyen-Orient

Quelques idées de choses à faire lors d’un voyage au Moyen-Orient

Le Moyen-Orient est un continent qui pique la curiosité, qui surprend et qui passionne grâce …

Laisser un commentaire