Louer un bateau ou comment réussir une opération sans accroc

Posséder un bateau est un véritable placement financier, ce qui rebute certains passionnés du nautisme. Pour pallier cela, de nombreux acteurs économiques se sont lancés dans la location de bateau. Cela ne va pas sans engendrer quelques problèmes à la fois juridiques et techniques. Un éclairage est nécessaire pour bien éviter les pièges et vivre la navigation que l’on attendait.

Comment louer un bateau de façon simple

Voilier

Tout d’abord, il est aujourd’hui facile de louer un bateau avec internet. Mais, il faut comme pour tout bien se renseigner sur l’enseigne avec laquelle on souhaite naviguer. Pour cela rien de plus lisibles que les avis en ligne, rédigés par des utilisateurs ayant testé le concept et vécu l’expérience. Les sites de confiance ne filtrent pas les avis. (Note: en utilisant le système de note mise à disposition par Google, chacun est d’ailleurs libre de poster ce qu’il veut). Parfois, de commentaires négatifs indiquent que les bateaux sont vétustes. De plus, le personnel n’est pas toujours agréable. Dans ce cas, il est (vivement) conseillé de s’abstenir.

Pour recouper les sources, il est aussi possible de vérifier l’activité dans la presse/sur les réseaux sociaux de la société concernée. Aussi, la vérification de son historique financier via certains sites spécialisés est préconisée.

Directement sur le lieu de vacances, le mieux est aussi de se renseigner directement auprès des agences de location. C’est le cas lorsque ces agences sont présentes sur votre port d’attache. Elles savent très bien conseiller sur le type de bateau à louer. De même, elles peuvent bien renseigner sur les destinations possibles à la navigation selon la durée de votre location. D’une manière encore plus simple, on peut utiliser son téléphone portable et booker directement un bateau sans même échanger avec un conseiller.

Louer un bateau sans avoir de permis

Par ailleurs, ne pas être né sur la côte (les enfants ont très vite des envies de grand large) n’est pas une fin en soi. Sans permis bateau, le désir de quand même partir en mer n’est pas à éteindre. C’est même le contraire qu’il faut faire puisque de nombreuses options sont possibles. Qui plus est, le futur locataire peut totalement adapter ses recherches. Des recherches qui peuvent être faites en fonction de son budget, du lieu de départ et des dates souhaitées. Aussi, elles peuvent être faites en fonction des critères secondaires comme la taille du bateau, le nombre des cabines et la présence d’un paddle à bord.

De plus, la location de bateau avec skipper est une des options les plus privilégiées par les personnes n’ayant pas de permis bateau en poche. Grâce à elle, les services d’un professionnel sont inclus dans la prestation. Il s’occupera de toute la gestion de la navigation. Aussi, il fera visiter la zone de navigation qu’il connaît parfaitement. Autrement dit, les plaisanciers pourront échanger avec qui ils veulent, quand ils veulent. S’ils ont le mal de mer, peuvent récupérer tant bien que mal dans une cabine.

Co-naviguer, l’alternative conviviale

La co-navigation repose elle sur le même principe que le covoiturage. Elle permet à des propriétaires de bateaux de faire profiter aux touristes d’une sortie en mer en échange d’une participation aux frais de navigation. Une ubérisation maritime a de nombreux adeptes. Ils laissent des témoignages édifiants sur cette belle opportunité. On cite, entre autres, une opportunité de profiter de l’expérience du skipper, de partager avec lui des moments conviviaux au mouillage (et aussi à l’apéritif) ou de retrouver des bases enfouies en raison d’un manque de pratique.

Sur les fleuves, on en vient assez naturellement à décider que la location de bateau sans permis est le prochain bon choix. Sont loués de petits bateaux à moteur ayant une puissance inférieure à 6 chevaux. Ces bateaux ne sont pas très puissants. Il s’agit donc une solution idéale pour naviguer en toute liberté et donc sans permis. Ils sont en effet très pratiques sur les lacs. Mais, quand la mer est agitée c’est évidemment un peu plus compliqué.

La France est particulièrement bien lotie en ce qui concerne la navigation fluviale. Elle est bien connectée à des clients fidèles comme les voisins allemands, belges et britanniques. Voilà pourquoi les bateaux sans permis sont à la fête, notamment sur le Canal du Midi, en Pays de la Loire, Bourgogne, Baie de Somme et Camargue.

La location de bateau entre particuliers : une nouvelle dynamique pour le nautisme

C’est un nouveau concept de location de bateaux qui révolutionne depuis quelques temps le secteur nautique. En effet, la location de bateau entre particuliers séduit aux quatre coins de la France mais pas seulement. Pour que ces locations soient légales, il faut que le bateau soit assuré dans des conditions de location. Tous les papiers doivent être en règle et adaptés à ce type de navigation.

La location de bateau entre particulier peut se faire sous forme de co-navigation en respectant les règles en vigueur. Mais aussi elle peut se faire sous forme de location de bateau classique. Cette forme de location consiste pour le propriétaire en mettant à disposition son bateau de façon intégrale. Coque nue dans le jargon de ce marché qui n’a pas fini de faire des vagues.

About Michel N.

Avatar

Check Also

Burj-al-arab- voyage d'urgence à Dubaï

Voyage d’urgence à Dubaï : comment gagner du temps ?

Lorsque vous avez un voyage à effectuer, le consulat impose en règle générale un délai …

Laisser un commentaire