Meng Hongwei, le chef chinois d’Interpol, porté disparu

Selon les autorités chinoises, Meng Hongwei aurait reçu un pot de vin pour aider une entreprise à obtenir un marché dans le domaine de la cybersécurité. Depuis son retour en Chine, l’homme est porté disparu, et Pékin dit avoir ouvert une enquête pour le poursuivre et le juger.

Meng Hongwei accusé d’acte de corruption

L’acte d’accusation du gouvernement chinois a été rendu public par le biais d’un communiqué de presse. Pékin accuse l’ancien chef d’Interpol de Chine d’acte de corruption. En effet, celui-ci aurait, selon le parti communiste, reçu un pot de vin. Cela dit, le communiqué n’apporte aucune autre forme de précision quant aux conditions dans lesquelles le pot de vin aurait été versé, et encore moins s’il a été reçu dans le cadre de ses fonctions à l’Interpol ou en tant que ministre.

Il s’avère qu’Interpol, dans la journée du dimanche avait annoncé la démission de Meng Hongwei. Par contre, le personnage avait quitté la France le 29 septembre pour la Chine. Et depuis, personne ne semble avoir eu de ses nouvelles, même pas son épouse Grace Meng. C’est d’ailleurs elle qui, inquiète, avait alerté la police en France, plus précisément à Lyon au siège mondial d’Interpol.

Pékin compte mettre une commission sur pied

Interpol-Meng HongweiLe gouvernement chinois, longtemps resté silencieux au sujet de la disparition du personnage, a fini par rompre le silence, mais sans dire ce qu’il en est du personnage. Il a fini par faire entendre que Meng Hongwei est accusé de corruption dans le cadre d’une affaire d’obtention de marché dans le domaine de la cybersécurité, sans aucune autre précision. Par ailleurs, Pékin a aussi fait savoir que cette affaire sera traitée avec la dernière rigueur car aucune tolérance ne sera possible pour tout ce qui relèvera de la violation des lois établies par le parti communiste.

A ce propos, le gouvernement a aussi entrepris de mettre sur pied un « groupe de travail » qui aura pour mission de poursuivre et de juger Meng Honwei ainsi que toutes les autres personnes qui auront un lien avec le dossier. De son côté, Interpol a adressé une demande d’explication au gouvernement chinois au sujet de cette disparition pour le moins étrange.

La femme de Meng Hongwei a fait savoir à Interpol qu’elle a aussi reçu des menaces par téléphone et sur internet. Interpol l’a donc placée sous bonne garde en attendant que la lumière soit faite sur la disparition de son mari qui, malheureusement, n’est pas le premier sur la longue et interminable liste du parti communiste de Chine.

Crédit photos :

Pixabay

By Web Summit (DG2_2463) [CC BY 2.0 ], via Wikimedia Commons

About Rédac PostInfo

Rédac PostInfo

Check Also

34 lingots d'or

Découverte de 34 lingots d’or à Vouzon par un ouvrier ; la cour l’autorise à garder la moitié

Alors qu’il effectuait des travaux dans une cave à Vouzon, un jeune ouvrier de 25 …

Laisser un commentaire