Printemps : retour de la saison du pollen … et des allergies

Pollen allergies au microscopeLa météo est particulièrement généreuse en ce début de printemps.

Si cette saison fait le bonheur de beaucoup de monde, il y en a certains qui la craignent : les allergiques au pollen. La période des beaux jours allant de mars à septembre peut alors être particulièrement éprouvante. Après la Journée française de l’allergie qui s’est déroulée le 21 mars dernier, voici plusieurs solutions qui s’offrent aux personnes victimes du pollen.

 

Comment savoir si on est victime d’un rhume des foins ?

L’allergie au pollen présente différents symptômes qui sont caractéristiques d’un rhume des foins lorsqu’ils se manifestent au printemps. Une personne sensible pourra subir des irritations, des démangeaisons, des éternuements réguliers et être victime d’un nez qui coule ou qui se bouche. Elles peuvent être touchées par des problèmes d’asthme ou être atteint par une forte fatigue. Ces désagréments reviennent tous les ans à la même période.

Comment se protéger contre les allergies au pollen ?

Lorsqu’on est allergique, la première chose à faire est de se protéger pour éviter de s’exposer à l’allergène. Cela permet de limiter ou de stopper les symptômes. Le cas du pollen est spécifique car il n’est présent dans l’environnement que lors d’une période limitée.
Chaque type de plante libère son pollen pendant une période plus ou moins longue. Il est donc nécessaire de s’informer du type de pollen qui affecte la personne en passant par un test chez un allergologue. Cela permettra d’éviter les sorties sur la période de libération de cet allergène et d’anticiper la prise de médicaments de désensibilisation.

Quels traitements contre l’allergie ?

Pour soigner une allergie, il donc est d’abord nécessaire d’identifier l’allergène auquel la personne est sensible. A partir de là peut commencer des séances de désensibilisation qui représentent aujourd’hui le seul traitement contre les allergies.
Les symptômes peuvent également être traités de façon à réduire leurs désagréments. Ainsi, la prise d’anti histaminiques permet de réduire les effets des allergies (rhinite, conjonctivite, démangaïsons…). Les inflammations peuvent être soulagées avec la prise de corticoïdes. D’autres traitements peuvent être appliqués sur des zones locales comme des médicaments bronchodilatateurs pour soulager des crises d’asthme.

Faire appel aux médecines douces

D’autres disciplines peuvent aider les personnes sensibles aux allergènes à mieux traverser le printemps. Par exemple, différentes études cliniques menées par le Département de la Santé Américain ont démontré que la médecine chinoise peut avoir un effet positif et venir apaiser les symptômes liés aux allergies comme le montre le site de ce cabinet spécialisé dans l’acupuncture à Lausanne.

Crédit Photos : Pixabay

About Céline L.

Avatar
Passionnée par l'événementiel et l'actu.Pour la contacter c'est ici

Check Also

armes françaises

Des armes françaises serviraient à tuer des civils yéménites

Depuis plusieurs mois, la polémique enfle autour de la vente d’armes françaises à l’Arabie Saoudite. …

Laisser un commentaire