Statistiques: le nombre d’accidents de la route en baisse

Tous les soirs, c’est la même rengaine: les journaux télévisés font état de plusieurs accidents de la route. Certains, aussi spectaculaires que dramatiques, ne manquent jamais de marquer les esprits.

Au lendemain des retours de vacances, il peut être intéressant de dresser un bilan des accidents survenus sur les routes belges en 2016. Surprise: le nombre d’accidents, contrairement à ce que l’on pourrait penser, est en baisse. Analysons ces résultats.

Statistiques: le nombre d'accidents de la route en baisse

En Belgique, 40.096 accidents dont 35.848 avec blessés légers et 3.651 avec blessés graves ont été dénombrés l’année dernière. Si ces chiffres sont impressionnants, ils sont toutefois légèrement moins élevés que ceux de 2015 (40.303 accidents: 35.832 avec blessés légers, 3.784 avec blessés graves).

Si l’on distribue ces derniers selon nos trois régions, voici ce que l’on observe:

  • Région flamande: 24.978 accidents dont 22.066 ayant engendré des blessés légers et 2.610 accidents avec blessés graves.
  • Région de Bruxelles-Capitale: 3.878 accidents dont 3.707 ayant engendré des blessés légers 154 accidents avec blessés graves.
  • Région wallonne: 11.240 accidents dont 10.075 accidents ayant engendré des blessés légers et 887 accidents avec blessés graves.

Sur les 8 dernières années, 2011 fut la plus dramatique. Cette année-là ont été enregistré 47.946 accidents (38.805 avec blessés légers, 4.708 avec blessés graves). Les chiffres ont donc, en l’espace de 5 ans, diminué de près de 20%!

Nombre de morts en baisse

Le nombre de morts est lui aussi et heureusement en baisse constante depuis 2009:

  • 2009: 884 morts
  • 2010: 787 morts
  • 2011: 799 morts
  • 2012: 720 morts
  • 2013: 676 morts
  • 2014: 685 morts
  • 2015: 687 morts
  • 2016: 597 morts

Le conducteur belge deviendrait-il plus prudent et responsable? C’est en tout cas ce que laisse penser ce rapport, proposé par le Gouvernement fédéral. Toutefois, l’amélioration des technologies en la matière peut également avoir joué un rôle. Les dispositifs anti-somnolence, par exemple, semblent se multiplier.

Des constatations encourageantes

Si ces constatations sont encourageantes et réjouissent dirigeants et population, il est un secteur impacté négativement par ces évolutions. Face à la diminution du nombre d’accidents, garages et carrosseries ont en effet logiquement moins de travail à réaliser. Un mal pour un bien…

Il reste néanmoins à espérer que la tendance continue de se confirmer dans les années à venir. Peut-être, qui sait, ces mêmes chiffres frôleront un jour le zéro grâce aux voitures sans pilote. L’avenir nous le dira… D’ici-là, veillez à rester prudent et à respecter les différentes réglementations en vigueur. Bonne route!

About Sophie L.

Avatar
Sophie est l'une de nos meilleures spécialistes Actu. Toujours à l'affût d'une news susceptible d'intéresser nos lecteurs.Pour la contacter c'est ici

Laisser un commentaire