Wonder Boy, Olivier Rousteing, Né sous X

Dans le documentaire « Wonder Boy, Olivier Rousteing, Né Sous X », Anissa Bonnefont promène sa caméra dans les coulisses de la vie d’Oliver Rousteing, révélant ainsi un passé bien caché qui a fait partie de l’identité de l’homme. La sortie de ce chef-d’œuvre de 1 h 37 minutes est prévue pour ce 27 novembre 2019.

Retour sur le passé douloureux d’Olivier Rousteing

Il est difficile de croire que derrière l’homme à succès, qui a fait la réputation de la prestigieuse maison de couture française Balmain en tant que directeur artistique, se cache une histoire douloureuse.

Le documentaire « Wonder Boy, Olivier Rousteing, Né Sous X » revient sur la vie cachée d’Olivier Rousteing, celle d’un enfant en quête de ses origines. Adopté à l’âge d’un mois par la famille bordelaise Rousteing, Olivier est un enfant né sous X.

Il ne connaît pas ses parents biologiques, et le succès retentissant qu’il connaît dans sa carrière en tant que directeur artistique n’a pas suffi à effacer ces solitudes et sa féroce volonté de connaître ses origines.

Ce documentaire est une invitation implicite dans l’intimité de cette icône de la mode française qui se dévoile entièrement sous un tout nouveau jour.

Les autres sorties de la semaine

C’est visiblement la semaine des documentaires. En dehors de « Wonder Boy, Olivier Rousteing, Né Sous X », cette semaine connaîtra la parution de plusieurs autres documentaires tels que « Tenzo », qui raconte l’apprentissage spirituel de deux bonzes de l’école bouddhiste Sôtô.

Dans le documentaire « Transition verticale », vous découvrirez le périple d’une jeune championne d’escalade qui se mesure aux parois les plus spectaculaires. « Cocaïne prison » raconte le périple d’Herman qui purge une peine de prison pour trafic de cocaïne dans le chaos d’une prison de Bolivie, dans l’espoir que sa sœur cadette vienne le libérer.  C’est dans un combat pour les droits des minorités transgenres du Brésil que le documentaire « Indianara », quant à lui, nous jette.

Au nombre des autres sorties de la semaine, on compte de nombreux drames, à l’instar de « Chanson douce », l’histoire d’une nounou qui passe du dévouement à l’étrangeté. Avec « Proxima », Alice Winocour nous invite à suivre l’aventure de Sarah, la seule femme astronaute de la mission « Proxima » qui doit laisser sa fille de 8 ans pendant un an pour se rendre dans l’espace.

Cette semaine, sortiront également « Sympathie pour le diable », « The Darkness », « Freedom », « L’orphelinat » et « La balade d’Ivan ».

About Rédac PostInfo

Rédac PostInfo